Catégories
Comme ça

Instant révélation

Ce week-end, j’ai fait découvrir L’histoire sans fin à ma fille, et pas seulement parce que le héro s’appelle Bastien. Lorsque j’ai vu ce film la première fois, je devais avoir dans les 8 ans et il m’avait littéralement transporté.

J’avais juste peur que les effets aient mal vieillis et que l’œuvre reçoive un accueil mitigé. Il n’en fut rien. Enfin si, les effets ont très mal vieillis, mais le regard d’un enfant ne s’y attarde pas.

Affairé que j’étais à m’occuper de tâches d’adulte, je ne suivait donc que d’un œil éloigné; n’octroyant que des brefs regards en coin, quand je fut frappé par l’effet madeleine.

La musique.

D’un coup, je me suis rappelé ce qui m’avait transporté dans ce film : sa musique. Ces heures de récré à revivre les scènes clé avec l’ambiance sonore dans la tête.

Sachant ma fille très réceptive aux musiques de film, notamment depuis les cités d’or, nous faisons donc une scéance d’écoute sur le chemin de l’école et c’est là que la révélation pris une tournure complètement insoupçonnée.

L’écoute du thème de la tour d’ivoire me rappelle tout de suite par sa composition et sa rythmique, d’autres morceaux, contemporains, que j’écoute en boucle régulièrement.

Une de mes révélations des dernières années est French 79, dès la première écoute, j’avais trouvé l’album Olympic parfait pour travailler : Pas trop de paroles pour ne pas être déconcentré, un rythme soutenu permettant un gain de productivité notoire (si si) et… quelque chose dʼindescriptible.

L’écoute juxtaposée des deux pièces m’a alors fait me rendre compte que j’avais « juste » dû être tombé sous un charme Proustien et qu’inconsciemment je me plaçais dans une zone de motivation émotionnelle connue.

Par curiosité, je m’intéresse donc au compositeur de (certains des morceaux de) la bande original du film.

Giordio Moroder.

Oui, le même que l’on entend raconter les débuts du synthétiseur l’album Random Access Memory de Daft Punk, que j’ai aussi écouté en boucle.

En fait, je crois que je suis juste monomaniaque musical.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s