Ski alpin vs ski nordique.

Sur les pistes comme en informatique, on peut choisir le mainstream, bien pratique pour peu qu’on lui octroie notre argent et notre liberté. Un forfait exhorbitant, des heures de queue pour se faire hisser en haut de la montagne dans des boites a sardine. La jouissance rapide de la vitesse avec la musique sur les pistes.

On peut aussi opter pour la version contemplation dans l’effort. chaque descente se mérite par une montée et vice versa. Le calme intérieur de l’effort physique est en osmose avec les paysages grandioses que l’on a bien le temps d’apprécier en toute liberté.

Système, vitesse, assistance ou liberté, effort, sérénité; mes choix sont fait.